Kidnap : un concentré d’action qui ne fait pas cas des invraisemblances

Kidnap

 

On pense à “Speed” et à “Mad Max” en regardant cette longue course poursuite en voiture entre Halle Berry et les ravisseurs de son petit garçon. Malheureusement et malgré une bande son plutôt efficace pour entretenir la tension, “Kidnap” de l’Espagnol Luis Prieto, présenté dimanche en avant-première à Deauville, est loin d’atteindre le niveau de ses modèles.

 

La star des X Men, devenue trop rare à l’écran, n’est pas à blâmer. Elle réalise une prestation plutôt solide et tout en émotion en mère courage qui n’abandonne jamais. Et puis pour une fois, que c’est une femme qui est la protagoniste d’un film d’action, on ne va pas s’en plaindre. En revanche, les scénaristes ont trop tiré sur la ficelle au point de s’assoir sur les questions de vraisemblance dans de (trop) nombreuses scènes (l’air bag qui se déclenche puis disparaît comme si de rien n’était, les réactions et comportements totalement débiles des kidnappeurs, des victimes collatérales dont on ne fait aucun cas…) et ça c’est impardonnable.



Laisser un commentaire

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image