Compétition. Transpecos : Thriller efficace et inattendu dans un décor infernal

 

Le réalisateur Greg Kwedar et le producteur Clint Bentley.
Le réalisateur Greg Kwedar et le producteur Clint Bentley.

 

Seize jours de tournage dont 90% dans un décor naturel fantastique et hostile à une température infernale de près de 60°. On ne peut qu’être admiratif de l’équipe de “Transpecos”, le premier film de Greg Kwedar, présenté en compétition à Deauville. L’intrigue tourne autour de trois agents de la police aux frontières qui s’ennuient ferme à leur poste, en plein coeur du désert du Nouveau Mexique, à la frontière mexicaine.

 

On s’attend à une histoire autour d’immigrés clandestins, mais pas du tout. Et c’est aussi la force de ce thriller diablement efficace : il nous embarque dans une aventure humaine inattendue, riche en rebondissements, en suspense et en interrogations morales. Le réalisateur et le scénariste (Clint Bentley) ont souhaité créer des personnages qui tour à tour possèdent le pouvoir puis le perdent.

 

 

"Transpecos", de Greg Kwedar.
"Transpecos", de Greg Kwedar.

 

Les trois acteurs (Gabriel Luna, Johnny Simmons et Clifton Collins Jr) sont impeccables, leurs personnages évoluant sans cesse de sorte que le regard que l’on porte sur eux change, entre empathie et dégoût. Surtout, on n’est pas prêt d’oublier ce décor naturel extraordinaire, à la fois spectaculaire de beauté et menaçant, voire oppressant, magnifiquement mis en lumière et mis en scène. “Transpecos” mérite de figurer au palmarès.

 

 



Laisser un commentaire

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image