Compétition. “Sing Street” : L’autre coup de coeur du festival

 

"Sing Street", de John Carney.
"Sing Street", de John Carney.

 

Le premier coup de coeur de cette sélection s’appelle “Captain Fantastic”, découvert samedi dernier. Voici le second : “Sing Street”, un film qui n’a d’américain que les financements (et en partie seulement). Près de dix ans après le film (”Once”) qui l’a rendu célèbre en remportant un prix au festival de Sundance, le réalisateur irlandais, John Carney signe une nouvelle comédie dramatique et musicale qui a su enthousiasmé au plus au point le public du CID, mardi après midi.

 

Le film se déroule dans les années 80, à Dublin. Conor, un lycéen dont les parents sont sur le point de divorcer, se retrouve dans un lycée catholique public où il devient la tête de turc du directeur et des caïds de sa classe. Tout bascule lorsque pour les beaux yeux de Raphina, (Lucy Boynton, présente au festival de Deauville) la jolie fille du quartier qui rêve de partir à Londres et devenir top model, il décide de monter un groupe de musique avec des camarades du lycée. Le but étant de composer des morceaux pour ensuite tourner des clips vidéo avec Raphina.

 

 

L'actrice britannique, Lucy Boynton. Crédit Dominique Saint
L'actrice britannique, Lucy Boynton. Crédit Dominique Saint

 

Avec un humour qui fait sans cesse mouche et une bande originale du tonnerre (vivement sa sortie dans les bacs!), “Sing Street” est sans aucun doute l’un des films de l’année qui vous donnera le plus la pêche. Les jeunes comédiens sont formidables de drôlerie tout en restant profondément attachants, voire émouvants.

 

Dans la mise en scène comme dans le scénario, l’originalité est au rendez-vous, sans perdre de vue la profondeur des sentiments et des relations humaines (amicales, familiales et amoureuses). On n’est vraiment pas prêt d’oublier cette joyeux bande de rigolos au talent fou. Et puis, quel plaisir pour les plus de 30 ans comme moi, de revivre dans ces conditions ces fameuses années 80 généralement considérées comme ringardes. Merci Mister Carney!

 



Laisser un commentaire

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image