Compétition. “Mean Dreams” : Derrière le thriller, une fable universelle

mean dreams 1

Autre bonne surprise de cette sélection 2016 du festival de Deauville, “Mean Dreams”, également remarqué au festival du film policier de Beaune, possède de nombreux atouts pour séduire le spectateur. L’histoire évoque des grands classiques du cinéma américain, de “La nuit du chasseur” de Charles Laughton, à “Badlands” de Terrence Malick.

 

Le réalisateur, Nathan Morlando, venu à Deauville avec sa compagne, la productrice Allison Black, a apporté toute sa créativité visuelle (la photographie est sublime) au service de cette fable universelle sur le passage de l’enfance à l’âge adulte, le tout sous le prisme du thriller. Soutenu par deux jeunes comédiens formidables de naturel et de justesse (Josh Wiggins, au charisme digne d’un jeune Leonardo Di Caprio et Sophie Nélisse), le film dégage une énergie, une tension et un souffle stupéfiants.

 

Mean Dreams 2
Le réalisateur Nathan Morlando et sa compagne et productrice Allison Black

 

Certes la musique est sans doute trop présente et a tendance à surligner certaines scènes (notamment celle de la tentative de noyade) qui auraient gagné en force sans cela, et Bill Paxton en grand méchant loup en fait parfois un peu beaucoup, reste que dans l’ensemble le résultat est parfaitement séduisant. Espérons qu’un prix au festival lui permette d’obtenir une sortie en salles.

 

 

Mean Dreams, de Nathan Morlando.
Mean Dreams, de Nathan Morlando.

 

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19562781&cfilm=242789.html



Laisser un commentaire

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image