The Danish Girl : And the Oscar goes to… Alicia Vikander!

 

"The Danish Girl", de Tom Hooper. Avec Alicia Vikander, Eddie Redmayne, Matthias Schoenaerts, Ben Whishaw, Amber Heard, Sebastian Koch.
"The Danish Girl", de Tom Hooper. Avec Alicia Vikander, Eddie Redmayne, Matthias Schoenaerts, Ben Whishaw, Amber Heard, Sebastian Koch.

Ce n’est sans doute pas le meilleur rôle de sa jeune carrière, mais puisqu’elle est en lice pour l’Oscar, ce dimanche soir, alors oui, Alicia Vikander est en droit de décrocher la statuette dorée.

 

A 27 ans, la sublime actrice suédoise – mon dieu ce visage qui tel un trou noir happe la lumière et toute notre attention! – concourt dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle. Il faudra qu’on m’explique en quoi son personnage de Gerda dans “The Danish Girl” de Tom Hooper (réalisateur capable du meilleur “Le Discours d’un roi”, comme du pire “Les Misérables”) est un rôle de second plan.

 

danish 1

 

A bien des égards, elle est la Danish Girl du titre! Derrière le timbre délicieusement voilé, résonne un accent parfaitement anglais, certes, mais c’est tout aussi vrai de celui de Lili le personnage soi disant central, interprété par le comédien britannique, Eddie Redmayne, nommé, lui, dans la catégorie meilleur acteur (de premier plan).

De plus, les deux comédiens partagent sensiblement le même temps de présence à l’écran. Certes, le scénario nous vend avant tout l’histoire de Lili, une femme dans un corps d’homme et une pionnière de la cause transsexuelle, mais le moteur du film et celle qui vampirise l’écran, c’est Gerda.

 

danish 4

 

Porte cigarette aux lèvres, elle intimide les hommes qu’elle peint dans son atelier par sa désinvolte beauté et son indépendance d’esprit. Dès les premières minutes, elle incarne la femme moderne qui force l’admiration, d’abord par sa fraîcheur naturelle, sa sincérité, sa sensualité (l’actrice n’hésite pas à se mettre à nu devant la caméra) puis par sa détermination, son courage et sa dévotion. Une femme que l’on découvre extraordinairement amoureuse de son mari. Elle le prouve jusqu’à la fin au point de mettre de côté sa souffrance, ses aspirations voire son propre bonheur et, comme l’illustre très clairement la dernière image, finit par lâcher prise “Let her fly”.

 

A l’inverse, Einar, le mari en apparence si parfait, complice et attentionné, dévoile un tempérament bassement humain que l’on serait bien mal placé de critiquer : il devient littéralement obsédé à l’idée de devenir Lili, cette femme à part entière sublimée à travers les tableaux de Gerda. Il est persuadé que Lili recèle la clef de son plein épanouissement.

 

danish 3

 

Et là où le scénario prend une tournure subversive bienvenue, c’est que cette transformation ne le rapproche pas d’un happy end auprès de son épouse. Non, Einar veut devenir Lili dans le but de fonder une nouvelle famille avec un hypothétique mari qui lui donnera un enfant. En termes d’égoïsme et de goujaterie, on fait difficilement mieux. Et c’est ce qui sauve ce film, certes loin d’être parfait avec son esthétique de carte postale ou de photo de mode en papier glacé et une propension au pathos qui peuvent agacer.

 

La mise en scène ne brille pas par son originalité mais, portée par une bande originale séduisante signée Alexandre Desplats, donne lieu à de très belles scènes (comme la scène d’amour avec la nuisette ou ce passage très émouvant où Gerda à bout supplie en vain Lili de lui rendre son mari).

Si le jeu d’Alicia Vikander est un sans faute unanimement reconnu par la critique, celui de Redmayne est le plus souvent attaqué. C’est à mon avis injuste. L’acteur s’en sort plutôt bien, évitant de tomber dans le piège de la caricature. Sa technique de sourire beaucoup et de regarder par en-dessous, à la façon de Lauren Bacall (The Look), est efficace. Elle permet notamment d’éclipser ce constat qu’il dépasse toutes les femmes d’une tête.

 

Son physique imberbe est un atout pour le rôle. On devine que le comédien n’a pas été confronté aux mêmes difficultés pour se métamorphoser en femme que, disons, un Romain Duris, naturellement plus viril, dans “Une Nouvelle Amie”, la comédie très réussie de François Ozon à laquelle on pense forcément en voyant “The Danish Girl”.

 

Saluons les rôles secondaires incarnés avec une certaine sobriété par des têtes d’affiche (Matthias Schoenaerts, Ben Whishaw et une Amber Heard méconnaissable). C’est aussi un grand plaisir de retrouver l’acteur allemand trop rare de “La Vie des autres”, Sebastian Koch. Mais, en y repensant, je me dis que ces personnages sont bien trop vertueux pour être honnêtes. Sont-ils réellement si ouverts d’esprit et en avance sur leur temps ? On aimerait se dire que non. Mais, aucun n’est ouvertement scandalisé ni choqué par la situation, contrairement aux médecins caricaturés à souhait dans leur façon de crier unanimement au fou.

 



2 Responses to “The Danish Girl : And the Oscar goes to… Alicia Vikander!”

  1. Bonjour,ndésolé je ne découvre ton commentaire qu’aujourd’hui. Effectivement le lien ne fonctionnait plus, bizarre. Cela devrait fonctionner désormais : http://misterteesmovieclic.zeclic.fr/2010/09/06/jake-scott-a-deauville-c2-ab-je-pense-que-kristen-stewart-a-voulu-casser-son-image-de-twilight-c2-bb/nBon dimanche!nTHomas

  2. Bonjour Thomas,
    Serait-il possible de me mailer ou remettre en ligne l’interview de Jake Scott en 2010 lors de la présentation de “Welcome to the Rileys” à Deauville STP ??
    En effet, le lien pour celle-ci n’est plus opérationnel : http://misterteesmovieclic.zeclic.fr/2010/09/06/jake-scott-a-deauville-%C2%AB-je-pense-que-kristen-stewart-a-voulu-casser-son-image-de-twilight-%C2%BB/
    Merci d’avance
    TW
    PS : pour info, j’ai découvert ton site il y a plusieurs années où j’avais plaisir tous les ans à lire les interviews que tu proposais à l’occasion du festival de Deauville. J’avoue que cela fait 2-3 ans que j’avais “oublié” ton site mais je viens de voir “Welcome to the Rileys” et je me suis dit que j’allais venir voir ici si tu n’en avais pas proposé une interview à l’époque. En tout cas, j’ai plaisir à constater que ton blog est toujours actif :) Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image